Frédérique Lemarchand

artiste peintre à Vézelay

« … est un animal de peinture qui se cache derrière ses pinceaux. Caméléon du ciel et de ses toiles, elle est verte quand on la croit bleue, elle est or quand on la croit noire. Elle court, du silence de sa musique à l’incertitude de sa vie. Elle court d’une exposition à une aquarelle, d’une toile symbolique à une peinture en direct. »
Max Eyrolle

« Frédérique Lemarchand est le génie de la vision, vision de la lumière cachée au sein de la lumière et qui a donné naissance au monde visible et au monde invisible. »
Basarab Nicolescu

« Toutes mes formes d’être au monde cherchent une issue là où il n’y en a pas et à l’inventer. »

Frédérique Lemarchand, artiste peintre.

INRESS

De la peinture au divin

Naître à l’âme or

Frédérique Lemarchand ouvre une nouvelle fois son âme aux auditeurs de Zeteo, quelques semaines après une première participation très écoutée. Ici, c’est une méditation très personnelle qu’elle offre sur le sens de la vie et de la mort. Un épisode particulier, diffusé...

Entretien avec Guillaume Devoud de ZETEO

Frédérique Lemarchand : la nuit s'est éclairée jusqu'à son embrasementFrédérique Lemarchand est peintre et sculptrice. Son talent, sa sensibilité et sa profondeur sont illuminés par la grâce et l'amour divins qu’elle a reçus au coeur des grandes épreuves de sa vie....

Témoignage en faculté de médecine

PREMIER SÉMINAIRE UFR SANTÉ "La place de la spiritualité dans le soin". Texte de mon intervention à la fac de médecine de Caen "La place de la spiritualité dans le soin". Titre : L’épreuve est une dimension sacrée du chemin. Conférence : "J’ai la chance d’être née...

Séminaire art et spiritualité à Vézelay (89)

Séminaire art et spiritualité à Vézelay "Des lettres hébraïques à Vézelay: un même chemin de lumière" Séminaire au cœur d'un lieu hors du temps Calligraphie hébraïque : Les lettres hébraïques portent l’empreinte du Verbe Créateur. De ce fait, elles expriment des...

Article dans la revue REFLETS été 2022

Passagère de l’ouvert... Sortir de la mort, c’est faire le voyage pour la grande Vie, là où il n’y a pas de commencement ni de fin et cela retourne toute la perspective!Dans une période mortifère, tournée vers l’obscur, fascinée par l’immortalité, confinée derrière...

frédérique lemarchand Pont saint esprit
Frédérique lemarchand ténébreux lumineux
frédérique lemarchand Peinture hymne à l'âme or
frédérique lemarchand peinture Source et origine
frédérique lemarchand peinture silence des faltres
frédérique lemarchand peintre Golgotha
frédérique lemarchand fusain Un rêve d'Amazone

Biographie

« À faire vibrer sur la toile la carnation des visages, Franz Hals et Rembrandt nous ont émus ; ils nous ont précédés sur des chemins de vies singulières dévoilant cette glorieuse géographie des traits et des regards quand la lumière irradie de la forme et des mouvements de l’âme.
La grande tradition du portrait vient de tourner une page. Dans son exposition «Chair lumière», Frédérique Lemarchand nous invite à parcourir le visage humain sur des sentiers non balisés. Sa fougue des bleus et ors, la texture même de sa matière picturale nous conduisent sans avertissement vers les mondes d’avant le verbe ou d’après la transfiguration. Une épure de ce que nous serons un jour, peut-être, ou de ce que nous avons été, peut-être. Le poids des corps, radieux ou corrompus, se fait scintillement, étoile palpitante dans la nuit des savoirs.
Comme nous le ferions pour Frida Kahlo nous encourageons le visiteur de l’exposition de F. Lemarchand à se familiariser avec l’itinéraire de vie de l’artiste, le terreau biographique dans lequel a germé sa peinture. À la différence de l’œuvre de Kahlo toutefois, le pathos en est absent, la souffrance paraît intégralement transformée dans le creuset encore brûlant d’un regard retourné.
Ne demeurent que les visions qui visitèrent le peintre au long d’un parcours initiatique scandé par les épreuves du corps souffrant.
Une attention particulière aux courts textes qui accompagnent les œuvres conduira le visiteur sur un chemin de pèlerinage vers les sources auxquelles s’est désaltérée l’artiste dans ses traversées du désert, Rumi, Dürckheim, Marie-Madeleine Davy, Annick de Souzenelle, Zundel… Frédérique Lemarchand nous ouvre son univers et nous invite à fréquenter ses amis, ceux qui lui prirent la main quand elle respirait laborieusement dans les corridors de l’entre-deux mondes. »
Marc Bouriche


Dans son ouvrage « Cantique du Coeur », elle retrace les épreuves depuis une enfance opprimée, vouée à la mort, jusqu’à sa renaissance à 34 ans grâce à une transplantation coeur-poumons avec la manifestation d’une expérience de lumière aux frontières de la mort (E.M.I).

« Un éclair a suffi pour bloquer les portes du temps et être dans l’éternité. Intimité unique qui devient le chemin salvateur de tout mon parcours.
A la lueur de Notre Dame de Lourdes du 11 février, deux âmes sont recousues à chaud. Donneur de Vie est comme mon petit frère Coeur-Poumons qui me tient par la main. Entre mon Sauveur et moi, il n’y a pas de distance : il y a de la liberté. C’est une concentration folle d’amour au firmament d’un bouche à bouche entre ciel et terre. Depuis que l’air s’est engouffré par la vitre cassée, j’épouse le mouvement subtil de la vie où être n’est plus simplement suivre l’écoulement d’une existence. C’est continuellement faire acte d’être. Je ne veux plus rien posséder car tout m’appartient et ma richesse intérieure est inouïe.


Délivrée, je dois tellement que cette dette me rend libre.»
Extrait du livre « Cantique du Cœur ».

Vézelay

06.22.18.25.02
contact@lemarchand-peintre.com